Notre première campagne de collecte de données pour 2019 bat son plein ! Déjà 10 sites de plongées ont été étudiés afin d’en évaluer leur état écologique.

Cette campagne, réalisée deux fois par an, est essentielle pour évaluer l’état de santé de l’écosystème et des pressions qu’il subit. En 2018, nous avions étudié pas moins de 21 sites de plongée depuis l’Estérel jusqu’à Saint-Jean-Cap-Ferrat. Pour cette année, tous ces sites seront à nouveau sur la liste mais de nouveaux sites vont venir l’enrichir.

Lors de ces plongées, deux protocoles de sciences participatives sont appliqués par nos plongeurs :

  • Le protocole SeaScape permet de mesurer la diversité et la répartition des quatre grands types d’habitats dans le paysage sous-marin lors d’une plongée d’exploration. Il est possible de voir l’évolution de ces habitats en fonction des modifications environnementales et ainsi quantifier et mesurer l’impact humain (destruction physique, réchauffement climatique) sur ce milieu.
  • Le protocole FAST utilise une technique d’échantillonnage des peuplements de poissons. Parmi une liste de 23 poissons faisant partie d’espèces clés (en haut de chaîne alimentaire, cible de la pêche loisirs ou professionnelle), la présence et la taille d’individus sur une zone permet de connaître l’état de santé de la chaîne alimentaire toute entière. Ce sont des espèces ayant une fonction bien définie, leur présence indiquant que cette fonction est accomplie, donc que la chaîne alimentaire n’est pas rompue.